Dans certaines régions, et particulièrement dans le sud de la France, comme à Montpellier, les températures, peuvent passer rapidement du froid au chaud. C’est particulièrement le cas dans les périodes automnales lorsque la fraicheur s’installe mais que le soleil peut encore chauffer très vite lors d’une journée ensoleillée. Cela ne simplifie pas toujours la recherche des meilleures solutions pour climatiser convenablement son logement…

Le climatiseur réversible : l’outil du froid ou du chaud.

La pompe à chaleur ou le climatiseur réversible sont des solutions qui permettent de jongler entre les besoins avec une certaine facilité.

Un climatiseur réversible fonctionne d’une manière proche de celle d’une pompe à chaleur air-air, même si les deux dispositifs entretiennent des différences. Quand il faut chauffer, l’unité extérieure, même en cas de fraicheur, prend la chaleur de l’air, et l’envoie vers les unités intérieures qui soufflent de l’air chaud. Quand il faut rafraichir, l’unité prend les calories de l’air intérieur et les rejette à l’extérieur. Si le dispositif de climatisation est bien installé et bien entretenu par un professionnel, spécialiste des climatiseurs, l’environnement est préservé, bien qu’il ne s’agisse pas, bien entendu, d’appareils spécifiquement écologiques.

Les systèmes inverter…

Beaucoup de climatiseurs à inversion fondent leur efficacité sur une technologie de pointe et permettent ainsi une adaptation aux lieux et à la température.

Ainsi, les systèmes « Inverter » constituent une technologie moderne procurant un meilleur confort, et permettant au climatiseur une régulation en fonction d’une programmation, en évitant le sur ou sous régime. Ce gage de qualité évite les sautes de température, les désagréments de sensation chaud/froid. Le bruit est faible, le COP limité avec un gain en économie.

Dépenses et cotes énergétiques.

Avec un dispositif de climatisation réversible, la dépense correspond donc à deux fonctions pour une unité, et facilite le passage des mois chauds aux mois froids. En automne, la climatisation, comme dans le Languedoc, permet de passer vite d’un besoin à un autre en fonction des surprises de la météo alternant chaleurs encore fortes avec fraicheurs soudaines.

Pour avoir une idée de la consommation d’énergie des climatiseurs, on peut se référer aux cotes énergétiques. Il convient de demander à l’installateur spécialiste de la climatisation de fournir les renseignements nécessaires à la compréhension des chiffres et des signes (étoiles par exemple) pour opérer des choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *